Camille, 31 ans, malade du coronavirus


Le 19 mars 2020 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven

"Sois conscient. Partage pour conscientiser ton entourage, ce n’est pas qu’une grippe et ça peut t’arriver", Camille conclut ainsi son message sur Facebook. Camille est malade du coronavirus. Elle n’a pas l’habitude de raconter sa vie sur Facebook. Mais elle veut informer et sensibiliser les autres : il faut prendre un maximum de précautions.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le texte de Camille
JPEG - 11 ko

Je ne déballe jamais sur ma vie privée, mais à mesure exceptionnelle, comportement exceptionnel exceptionnel qui est rare, pas dans les habitudes
Je suis Camille, 31 ans, état de santé sans problème sans antécédent.
Je suis un des chiffres parmi les statistiques positives au coronavirus. Jour de quarantaine +8, état de santé actuel : alitée, respiration compliquée voire haletante en permanence. Tu me connais, ou quelqu’un dans ton entourage me connaît peut-être. Je sors du silence pour te conscientiser.

J’ai commencé à avoir des intestins dérangés comme une gastro qui ne se déclare pas. Et puis en un coup, 4 jours après, maux de tête, fatigue extrême, dos tendu, fièvre. Le virus commence… Deux jours après, je veux me faire à manger, impossible souffle coupé, plus moyen de bouger. Le stress, panique qui monte. Obligée de faire appel à une ambulance spéciale, car je te le rappelle tu ne peux voir personne et plus personne ne veut te voir. Quand tu es au sol et que tu respires plus, tu sais que le coronavirus n’est pas une simple une grippe, le coronavirus n’est pas le dernier truc à la mode que tu veux avoir. Tu ne veux pas vivre ce que je vis. Tu ne veux pas que quelqu’un de tes proches le vive. Tu ne veux pas.

Je ne sais pas respirer, je ne sais rien faire, je ne peux voir personne. J’ai 31 ans. Je suis coupée du monde et quand je reviendrai, je veux voir mon entourage dont j’aurai été coupée si longtemps, ne me prive pas de ça. Alors toi, jeune, adultes, qui se plaint souvent de n’avoir réellement aucun pouvoir… tu en as un aujourd’hui. Tu peux sauver des vies. Mets des gants, mets un masque, un foulard autour de ta bouche et ton nez. Lance une nouvelle mode, sois swag swag avoir un certain style de vêtement, de comportement mais conscient. Si tu lances le mouvement, les autres te suivront. Ne cours pas voir tes potes en pleine nuit, parce que sa grand-mère risque de pas s’en remettre.

Tu peux faire la différence aujourd’hui alors fais-la.

Be conscious

Partage pour conscientiser ton entourage, ce n’est pas qu’une grippe et ça peut t’arriver


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, en un mot, les mesures du gouvernement contre le coronavirus sont

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de