Des citoyens chauds pour le climat


Le 26 janvier 2019 | Mise en ligne : Lydia Magnoni
Auteur : Thierry Verhoeven

Des citoyens en ont marre de voir que leurs responsables politiques ne font pas grand chose pour lutter contre le réchauffement climatique. Alors, ils agissent, ils manifestent, ils signent des pétitions et vont en justice. Ces citoyens sont de tous âges et de tous les milieux. Et ils sont de plus en plus nombreux. Quelques exemples d’actions.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

1,5 degré pas plus !

Depuis plus de 20 ans, l’Organisation des Nations Unies et les chefs d’État s’inquiètent du problème. Les militants de l’environnement qui alertent depuis longtemps sur cette situation ne sont plus pris pour de doux rêveurs. Selon les scientifiques, pour éviter trop de catastrophes sur la planète, il faut limiter le réchauffement à 1,5 degré d’ici la fin du siècle, 2100 ! Malheureusement, les responsables politiques en parlent beaucoup mais ne font pas grand-chose pour y arriver. Alors ? Alors à côté des grandes associations de défense de l’environnement, de plus en plus de citoyens agissent, manifestent, signent des pétitions pour sauver le climat e ! En voici quelques exemples.

Les marches pour le climat

Depuis plusieurs années, il y a des manifestations dans le monde entier pour sauver le climat. Le 9 septembre 2018, il y eu la première marche mondiale pour le climat. Dans plus de 2.000 endroits sur la planète dans 136 pays, des millions de personnes ont manifesté. Près d’un millier d’événements étaient organisés dans une centaine de pays, dans le cadre de l’appel baptisé « Rise for climate » (« Debout pour le climat »). Point d’orgue, un rassemblement qui a réuni des milliers de personnes à San Francisco, aux Etats-Unis. Leur message était double : accélérer la transition vers un monde s’appuyant sur les énergies renouvelables plutôt que fossiles, et protéger les personnes les plus vulnérables face dérèglement climatique (sécheresse, vagues de chaleur et tempêtes).

Une Suédoise de 15 ans

Greta Thunberg, une jeune suédoise de 15 ans manifeste régulièrement devant le parlement de son pays. Invitée en décembre au sommet de l’ONU ONU Organisation des Nations unies, presque tous les Etats du monde sont à l’ONU. L’ONU a été créée pour défendre le droit international, la sécurité et la paix. sur les changement du climat, elle déclarait : « La biosphère est sacrifiée pour que certains puissent vivre de manière luxueuse. C’est la souffrance de nombreuses personnes qui paie le luxe de quelques autres. Si les solutions au sein de ce système sont impossibles à trouver, alors nous devons changer de système. » Elle appelle les jeunes à brosser les cours de temps en temps pour manifester pour le climat. Et ça marche. Il y a des manifestations un peu partout dans le monde.

En Belgique à Bruxelles

Deux jeunes étudiantes flamandes appellent, sur Facebook, les élèves à sécher les cours pour manifester pour le climat. Résultat ? Le jeudi 10 janvier, ils sont plus de 3 000 jeunes dans la rue plutôt qu’à l’école. Le jeudi 17 janvier, ils sont plus de 12 500 élèves à manifester avec comme grand slogan slogan phrase courte et frappante pour défendre une idée, une opinion. « La jeunesse pour le climat », Youth for the climate en anglais.
Ce sont surtout des élèves flamands qui ont manifesté, même s’il y avait aussi des francophones. En Belgique, les dirigeants politiques de la Région flamande sont moins prêts à faire une politique pour limiter le réchauffement que Bruxelles-Capitale et la Wallonie. Des ministres du gouvernement flamand ont rencontré des délégués de ce mouvement d’élèves.
Anuna De Wever, une des jeunes élèves qui a lancé la manifestation a déclaré : "Notre marche pour le climat et la participation de 14.000 manifestants ayant fait l’école buissonnière a même été entendue à l’étranger et jusqu’en Amérique. Si nous continuons de la sorte cela peut vraiment devenir international et ce serait génial. Nous essayons maintenant de faire le plus possible de messages et de campagnes aussi en anglais, afin que tout le monde en Belgique et à l’étranger puisse dire : nous participons, allons-y !"

Manifestation du 17 janvier sur snapchat

En Suisse

Plusieurs milliers de jeunes en formation se sont rassemblés le vendredi 18 janvier au centre de la ville de Lausanne pour le climat. Le mouvement a eu lieu dans 15 autres villes suisses.

Coalition coalition alliance temporaire entre plusieurs personnes, groupes ou partis pour faire quelque chose ensemble pour le climat en Belgique

En Belgique, plus de 70 associations francophones et néerlandophones se sont mises ensemble pour organiser les marches pour le climat, mais pas seulement...Elles font beaucoup d’autres activités. Dans la coalition, on touve bien sûr Greenpeace ou encore le WWF et d’autres ONG, mais aussi les syndicats, des mouvements de jeunesse, de citoyens.

Contre l’État

Aux Pays-Bas, une association de défense de l’environnement Urgenda a attaqué en justice l’État des Pays-Bas parce qu’il ne faisait pas assez pour le climat. La justice a ordonné au gouvernement d’agir pour diminuer l’émission de CO2. Suite à cela, le parlement propose une loi pour diminuer l’émission de gaz à effet de serre de 95 % d’ici à 2050 !
En France, une pétition

En France, l’affaire du siècle

En France, 4 associations de défense de l’environnement ont lancé en décembre 2018, une pétition pour attaquer en justice l’État français parce qu’il ne fait pas assez pour le climat. Plus de 2 millions de personnes ont déjà signé la pétition.
Et le maire de Grande-Synthe, une ville près de Dunkerque s’en prend à l’Etat pour son inaction. Il a déposé un recours gauprès du ministère de la transition écologique, du Premier ministre et du président de la République. En effet, sa ville risque un jour d’être inondée à cause du réchauffement climatique.)


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Selon vous, en Belgique, les droits de l’enfant sont respectés :

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2019 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de