Des analphabètes ailleurs et ici


 Cahiers  C’est en alpha que tout commence...
Le 6 octobre 2017 | Mise en ligne : Lydia Magnoni
Auteur : Lydia Magnoni

Selon une enquête de l’UNESCO, 21 % de la population mondiale est analphabète. C’est-à-dire « incapable de lire et d’écrire, en le comprenant, un exposé bref et simple de faits en rapport avec la vie quotidienne. »
Un adulte sur 5 dans le monde. Et un sur dix dans des pays riches comme le notre. 2 de ces analphabètes sur 3 sont des femmes.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Les chiffres de l’analphabétisme varient très fort d’une région du monde à l’autre. En Europe et dans les autres pays industrialisés, au moins 1 adulte sur 10 serait analphabète. En Belgique, en Fédération Wallonie-Bruxelles, on estime aussi qu’1 adulte sur 10 est analphabète. Et cette estimation est optimiste. En effet, une enquête que l’OCDE avait menée en Communauté flamande en 1997, estimait plutôt ce chiffre à 15 à 18% de la population adulte. La majorité, 2 analphabètes sur 3 sont des femmes.. Une réalité liée notamment au fait que beaucoup de familles accordent, encore aujourd’hui, moins d’importance à l’apprentissage des filles qu’à celui des garçons.

Parcours d’analphabétisme

Dans un pays comme la Belgique, près de 10% des jeunes sortent de l’école sans savoir lire et écrire. Comment est-ce possible alors que l’enseignement est obligatoire ? Lire et Ecrire, réseau d’initiatives d’alphabétisation a mené une enquête auprès des adultes qui ont été scolarisés en Belgique et qui suivent des cours d’alphabétisation.

Cette enquête a montré que les analphabètes avaient connu très tôt un échec à l’école. Cela a entraîné l’arrêt de leur processus d’apprentissage. Ils n’ont pas bénéficié d’un soutien pédagogique adapté. Les raisons de cet échec sont très diverses : des difficultés d’apprentissage, des raisons liées à la santé, à la famille, à la culture…

Ce qui est commun à tous les parcours d’analphabètes, c’est une relation difficile entre leur famille et l’école. Tous se sont sentis rejetés par l’institution scolaire : la réalité de l’école était trop éloignée de celle de leur milieu familial d’origine.


Auteur : Lydia Magnoni
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

Le temps d’apprendre à lire
Le temps d’apprendre à lire
Le 15 septembre 2017
Combien de temps faut-il à un adulte pour apprendre à lire et écrire ? C’est la question que...
Un 8 septembre à la FUNOC
Un 8 septembre à la FUNOC
Le 26 septembre 2017
Le 8 septembre est la journée internationale de l’alphabétisation. A la FUNOC, plusieurs groupes...
L’alphabétisation, préoccupation mondiale
L’alphabétisation, préoccupation mondiale
Le 6 octobre 2017
Chaque année, partout dans le monde, on célèbre, le 8 septembre, la journée de lutte contre...
L’alphabétisation en Belgique : quelques chiffres
L’alphabétisation en Belgique : quelques chiffres
Le 6 octobre 2017
En Belgique, 1 adulte sur 10 au moins ne comprend pas un texte simple de la vie quotidienne....

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Vous pensez que Mai 68

Clôture du précédent sondage "Sondage du cahier Le pouvoir des mots", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de