Chronologie de mai 68 en 10 photos

Le 23 juin 2018 publié dans Mai, mai Paris Mai Lydia Magnoni

Mai 1968, Paris. Les jeunes manifestent pour plus de libertés et de paix dans le monde. Des étudiants, des lycéens mais aussi des ouvriers, s’opposent au monde ancien et à l’ordre établi. Ce mouvement durera un mois mais il a des effets encore aujourd’hui. Chronologie en images.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Il y a cinquante ans, le 22 mars 1968, 150 étudiants occupent, jusque tard dans la nuit, la faculté de Nanterre. Parmi eux, Daniel Cohn-Bendit, surnommé Dany le rouge... C'est le début du mouvement du 22 mars.

Le 3 mai, les CRS évacuent par la force les étudiants qui occupent la Sorbonne. Un étudiant lance le premier pavé. Ces premières violences entre étudiants et policiers marquent le début des mai 68.

Des combats de rue opposent des étudiants et des policiers dans le Quartier Latin, le quartier étudiant de Paris.

Le 10 mai, c'est la première nuit des barricades. Etudiants et policiers s'affrontent violemment. Il y a 400 blessés.

Travailleurs, syndicats et partis de gauche rejoignent le mouvement étudiant. C'est la grève générale. Dix millions de personnes défilent dans les grande villes de France. La France est paralysée.

Le 16 mai, les étudiants occupent l'Odéon, un théâtre de Paris. Ils y tiennent un meeting permanent. Ils défendent une vraie culture et s'opposent à la culture bourgeoise. Ils ont le soutien de beaucoup d'artistes.

Daniel Cohn Bendit a la nationalité allemande. Il est né en France de parents allemands antinazis. Le 22 mai, il est interdit de séjour en France.

Les accords de Grenelle sont signés entre le gouvernement et syndicats.

Le 29 mai, De Gaulle disparait pendant quelques jours. Il va rencontrer le général Massu, à Baden Baden. Celui-ci lui assure le soutien de l'armée.

Le 30 mai, De Gaulle réapparait. Il annonce qu'il ne se retire pas. En 4 minutes, à la radio, il reprend le pouvoir. Le peuple de droite, soulagé, manifeste sur les Champs-Elysées.On parle de 1 million de personnes. Un mois plus tard, De Gaulle gagne les élections législatives. Ce sera la fin de Mai 68. Mais les idées de 68 continueront à faire leur chemin dans la société.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de